?

Log in

No account? Create an account

Post it war, le retour de la vengeance !

Toutes les fenêtres ne sont pas encore envahies de post it... 
Mais nous allons bientôt manquer de munitions, plus toutes les couleurs déjà, pas de recharges en magasins et fermeture trop tôt des boutiques pendant les vacances.
Allons nous tenir le siège ?


Vous aurez sans aucun doute reconnu Link (Zelda), ne lui manquent que ses yeux bleus?...

Post it war

Je savais que la guerre faisait déjà rage dans la région... 
L'immeuble d'en face a attaquer le premier !
Nous avons riposté.
Mais pas facile de trouver de nouveaux modèles sans copier ce qui a déjà été fait et avec les contraintes du lieu (petites fenêtres).
On a déjà eu peur que notre fleur ne tiennent pas dans le cadre !

Tags:

Bento 37

Pas de post depuis un moment, ce qui ne veux pas dire que je ne cuisine pas, au contraire... 
Mais c'est moins facile de faire du joli bento dans une grosse boite pour 3 personnes que dans les petites individuelles...

Enfin, en voilà un pas trop moche.


Ca n'a pas l'air comme ça, mais j'ai passé environ deux heures à le préparer...
Les blinis sont fait maison, recette trouvée en farfouillant sur Internet, facile et pas très long à faire.
Dans les petites verrines, il y a du houmos, recette à revoir un peu, j'ai mélangé de la pâte de sésame (en sachet déshydraté), des pois chiches et du citron, mais le résultat était un peu "sec". Je ne sais pas si ça vient de la pâte de sésame ou si le tout aurait pu être arrangé par un peu d'huile d'olive... On verra la prochaine fois. Les autres verrines servait de sauce pour les pommes de terre : des kiri, de la ciboulette et de la crême fraiche liquide. Le jambon, il est pas maison.
Pour accompagner les légumes, je voulais faire une mayo au miso, mais je me suis rabattue sur un simple mélange crème fraiche miso.

Tags:

Japan expo 2011


 

Je me remets tout juste d'une semaine et surtout d'un week-end bien chargé !
Du 30 juin au 3 juillet, j'étais au parc des expositions de Villepinte avec mes copines du Potager enchanté. Pour la 2eme année, nous tenions un stand amateur. Un fanzine, les Chroniques du potager n°1, et un Recueil d'illustrations avaient rejoint les cartes postales, posters et bijoux fimo légumes... Nous étions très bien placées et nous avons vu beaucoup de monde passer... Moins s'arrêter, et encore moins nous acheter quelque chose. Je pensais que le t-shirt que nous vendions au profit des victimes du séisme et du tsunami aurait un peu plus de succès (d'ailleurs il en reste).
Nous avons été récompensées de nos efforts en remportant le 1er prix de décoration de stand !



  

Tags:

La bit-lit et moi

J'ai lu très récemment le premier volume de Chasseuse de vampire (de Nalini singh).
Je pense que je n'était pas très bien lunée pour cette lecture qui m'a un peu déçu et qui pourtant n'était pas si désagréable...

Un petit résumé pour la route.

Elena a une particularité. C'est une chasseuse née, chasseuse de vampire. Cette particularité, qui semble pourtant génétique, lui vaut d'être reniée par son père (sa mère est morte, mais nous n'en apprendrons pas beaucoup plus dans ce tome, l'histoire semble pourtant importante dans le choix de vie de l'héroïne) qui ne supporte pas ce qu'il considère comme une tare. Elena est la meilleure chasseuse de la guilde, c'est pourquoi Gabriel, l'archange (un vrai ange, avec de vraies ailes, et vraiment beau...) de New York propose une somme énorme pour une chasse. De toute manière, on ne peut rien refuser à un archange, c'est une créature bien trop puissante et dangereuse. Avec le peu d'informations qu'elle tente de glaner auprès de la seule personne qui pourrait lui donner et qui refuse obstinément de mettre au parfum une simple mortelle, le sublime Gabriel, elle se lance à la poursuite d'un autre archange qui est en pleine mutation et d'autant plus meurtrier...

Il faut reconnaitre que ce roman, Le sang des anges, est particulièrement intéressant sur la nouvelle façon d'aborder la généalogie des vampires et le rôle joué par les anges dans leur transformation. Autre élément intéressant, les anges semblent venir des 4 coins de la Terre et portent les noms de divinités de religions diverses et variées, rien à voir (de trop près en tout cas) avec les anges de la chrétienté et la religion en général. L'histoire elle même est intéressante, le suspense bien mené, les informations réparties, pas de longueur dans l'histoire et la fin original malgré tout. Cependant je ne peut m'empêcher de déplorer un point. La relation entre les personnages principaux.

Quand trouvera t-on un(e) auteur(e) qui nous surprendra un peu au sujet de la vie amoureuse de l'héroïne de bit-lit ? Le coup du super mec bien viril en conflit avec la tueuse de vampire (ou la sorcière, métamorphes, fées...) au début, mais qui ne peut s'empêcher de tomber sous le charme ravageur du héros.
On s'en lasse.
Pourquoi faut-il toujours que ces femmes fortes et indépendantes se croient obliger de tomber en pamoison devant le seul homme plus forte qu'elle ?  J'attends avec impatience celle qui aura un petit ami normal, peut-être même un brin ringard ou à côté de la plaque. Je suis persuadée que cela offrirait autant de ressorts aussi bien comique que dans le déroulement même d'une histoire à suspense.


Dans le même genre, si vous avez aimé...
La première série que j'ai lu et que je ne me lasse pas de conseiller, malgré un ou deux tomes un peu décevant, c'est celle de Laurell K. Hamilton : Anita Blake, premier volume Plaisirs coupables. L'héroïne est une nécromancienne et aussi une chasseuse de vampire officielle. Elle travaille essentiellement la nuit, il lui est donc d'une facilité étonnante de se mettre elle même (mais c'est pas de sa faute si elle est comme ça) dans les ennuis jusqu'au cou ! Si elle fait ami-ami avec le maître vampire (Jean-Louis) de la ville, avec un loup garou qui deviendra rapidement chef de meute et tout un tas d'êtresféériques, elle se fait tout aussi aisément des ennemis à vie, de tous clans eux aussi et forcément parmi les créatures les plus dangeureses.
Une seconde série de Patricia Briggs, Mercy Thompson, premier volume : L'appel de la lune. Mercy Thompson est une mécanicienne... C'est aussi une métamorphe, attention, pas un loup garou, un modèle plus petit. Ce qui ammènera quelques tensions quand elle nouera des liens intimes avec le chef de la meute locale, dont elle est également voisine. Elle a le même don qu'Anita Blake pour se faire des ennemis dangereux et ses aventures sont tout aussi palpitantes.
Pour terminer, la série Rachel Morgan de Kim Harrison, premier tome Sorcière pour l'échafaud. D'entrée de jeu, Rachel quitte son travail dans la police (une section très spéciale qu'on ne quitte pas) pour ouvrir sa propre agence. Forcément, elle se retrouve immédiatement avec des tueurs à ses trousses et pour protéger ses arrières (très, très menacés) elle s'associe et cohabite dans une vieille église avec une vampire très dangereuse.
 

Le manga de la semaine

Family Compo de Tsukasa Hojo.
De toutes les séries de Maître Hojo, Family compo est sans aucun doute la plus drôle.
Une jeune étudiant, Masahiko, est recueilli à la mort de son père par son oncle... Son oncle qui est en fait devenu sa tante Yukari et qui vit avec une femme qui se fait passer pour un homme, Sora. Ce couple original a une fille qui va passer son temps à faire tourner en bourrique le pauvre étudiant en le laissant penser que, peut-être, elle serait en fait un garçon. L'oncle de Masahiko, sora est un mangaka qui a une troupe d'assistantes pour le moins originale. C'est dans cette ambiance où règne le travestissement, la bonne humeur, et l'amour famillial que va vivre tant bien que mal Masahiko.
Comme toujours, Hojo arrive à mêler harmonieusement humour et sensibilité. On est forcément touché à un moment ou à un autre par chacun de ses personnages, des plus importants dans la série, au moins récurents et à côté de ça, les quiproquos et les scènes hilarantes que cette situation peut provoquer.

Bent 36



Voilà longtemps que je n'avais pas tenter de décorer un peu mes bentos.
Avec le printemps qui revient, on va pouvoir remettre de la couleur.
Donc pour reprendre la main, un bento tout simple avec du choux blanc émincé (sauce dans le cochon : sauce soja, wasabi huile d'olive et un peu d'huile de sésame) deux rondelles de tomate pour la couleur.
Deux onigiri et une omelette roulée à la ciboulette sur un lit de mâche avec de la sauce soja.
Pas pris de photo du dessert, dont j'ai personnellement été contente, c'était de la poire pochée au cinq épice mixée avec un fromage blanc recouvert d'un chocolat amer). Pas de chance, il n'a pas plut à ma co-équipière du déjeuner qui risque du coup d'être privée de dessert un moment (en fait, perso, je m'en passe tout le temps, je suis plus salé que sucré), parce qu'elle a un peu lourdement insisté sur la question et du coup, je suis vexée !

Tags:

Bento 35 : Menu cantine



Bento cantine, parce que le menu n'est pas super original...
Une purée maison, et des saucisses, le tout accompagné d'un trio de poivrons rissolés (faisons un peu ronflant comme dans les resto).
Me suis juste entrainée à faire des poulpes, sans l'engin en plastique, et bien ça rend moins bien.
J'ai aussi tenté de découper et d'assembler sur un pic a apéritif une petite souris.
J'en ai profité pour tester mes nouveaux mini emporte pièces lettres sur du jambon (très bien dans le concept de bento cantine), pas si évident que ça de faire des lettres toutes propres et jolies, je réessayerais avec de la raclette ou du fromage fondu.

Bento 34



Me voilà avec des boites presque trop grandes... Je n'arrive plus à les remplir correctement !
A gauche, du potimaron roti au paprika et des fleurs de poivrons.
A droite du poulet sauce teriaki et des croquettes façon "qu'est-ce que je vais bien pouvoir manger demain avec ce que j'ai dans le frigo".
Recette assez simple en fait : vous prenez les 6 ou 7 petites pomme de terres qui restent de la dernière tartiflette, vous les faites cuire à la vapeur. Pendant ce temps, vous trouvez un demi oignon que vous émincez. Réduire les patates en purée (en les écrasant, pas au mixeur), ajouter l'oignon, des herbes (ici ciboulette, mais j'aurais préféré persil), un peu de fromage rapé (c'est toujours meilleur avec du fromage, quelque soit la recette) et assaisonner c'est certainement encore meilleur (j'oublie presque toujours le sel et le poivre). Mélanger, faire des boulettes ou des palets (au choix) et faire dorer à la poêle.

Bento 33

 

Le Père Noël est passé, et cette année, il m'a apporter une nouvelle boite à bento !
Elle est jolie, elle passe au micro ondes (et cette fois, je ne ferais pas la bêtise de mettre le couvercle aussi) et en plus, elle est plus grande que mes boites ovales, il va falloir que je m'y habitue.

Après des vacances bien méritées, j'ai repris le chemin du boulot, et mes bentos !

Donc, dans la partie haute de la boite (ça ne se voit pas comme ça, mais elle est à peu près deux fois moins haute que la partie basse), il y avait des topinambours cuits à la vapeur. Très bons, mais il faut savoir que ça ne se digère pas très bien, je croyais que la cuisson à l'eau était la plus mauvaise, mais visiblement, la vapeur c'est pas terrible non plus... Je réviserais mes classiques de la cuisine avant de retenter le coup. J'avais préparé avec une vinaigrette à base de moutarde à la violette.
Dans la partie du dessous, j'avais fait un riz vinaigré et une déco de feuilles de nori (faut que je m'entraine, mais pour une première fois, c'était pas si mal je trouve) et avec de la viande de bœuf hachée et préparée façon Tex mex, c'est à dire ce qu'il me restait d'un kit pour fajitas une sauce tomate et un assaisonnement.

Latest Month

July 2012
S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Les copines

Syndicate

RSS Atom
Powered by LiveJournal.com
Designed by Lilia Ahner